La prise en charge des cancers du rein fait appel à des compétences multiples, allant de l’imagerie diagnostique aux traitements chirurgicaux et de chimiothérapies.

Dans le cas des chirurgies des tumeurs rénales localisées, la prise en charge thérapeutique se déroule de la façon suivante : une imagerie est d’abord nécessaire pour poser le diagnostic, avec biopsie sous radiologie interventionnelle. En concertation pluridisciplinaire, les médecins urologues et oncologues adopteront la meilleure stratégie thérapeutique pour le patient (traitement chirurgical, chimiothérapie, radiothérapie).

En cas de chirurgie sur des tumeurs rénales localisées, le médecin urologue assurera une préservation maximale du rein, avec des néphrectomies partielles sous chirurgie robotique. Cette technique, qui consiste en l’ablation partielle du rein, permet de préserver la fonctio
n rénale grâce à un
temps opératoire rapide et des complications limitées.

Il est aussi possible de réaliser selon les cas des traitements ablatifs par voie percutanée par radiofréquence ou cryothérapie.
Dans le cas de lésions plus évoluées ou métastatiques, les équipes d’oncologie du CHPG proposent une prise en charge complète avec différentes séquences possibles de chimiothérapie  depuis les anti-angiogeniques jusqu’aux stratégies d’immunothérapie et dans le cadre également de protocoles de recherches cliniques.

 

Le cancer du rein est donc un parfait  exemple de la nécessaire collaboration multidisciplinaire pour une prise en charge efficace pour le bénéfice du patient.

Date clé : 9 mars 2017, journée mondiale du cancer du rein